Le cannabis médical en Europe

Le cannabis médical prend de plus en plus de place dans le paysage européen. Dans
l’ensemble, les traitements à partir de cannabinoïdes synthétiques sont autorisés. En
revanche, en ce qui concerne les traitements à partir de fleurs séchées du cannabis, ou
d’extraits de cannabis, ils sont moins disponibles. Revue en détail de la situation du
cannabis médical en Europe, mis à jour au fur et à mesure des évolutions des différents
pays. Les lois sur le cannabis médical suivent globalement les lois sur le cannabis en
Europe, que ce soit un statut de dépénalisation pour le cannabis ou un accès via des
filières légales comme aux Pays-Bas.

Nous avons fait le tour des pays membres de l’UE analyser les progrès et la législation à
ce titre. Nombreux sont ces pays ayant compris, et accepter l’importance et les bienfaits
du cannabis médical d’autres quant à eux sont plus réticents.

 France

 

Aucun médicament à base de fleurs séchées de cannabis n’est légal en France pour le
moment. Seul le marinol, du THC synthétique, est autorisé et disponible au
compte-gouttes, via une Autorisation Temporaire d’Utilisation nominative, à renouveler
donc fréquemment. En 10 ans, une centaine de personnes ont pu en bénéficier. Le
Sativex, lui, a obtenu son autorisation de mis e sur le marché en 2013 , mais son arrivée
dans les pharmacies bloque toujours. Les patients pratiquant l’auto-médication au
cannabis en France sont considérés comme des consommateurs de drogue lambda, et
donc des criminels, passibles de 3750€ d’amende ou d’1 an de prison.

  Finlande

En Finlande l’utilisation thérapeutique du cannabis est autorisée. Chaque demande est
traitée au cas par cas, les produits utilisés : Bedrocan et le Sativex ; peuvent être
prescrits sur ordonnance uniquement. Certaines pathologies sont concernées par le
traitement au cannabis médical, se sont : le glaucome et la sclérose en plaques.

 Chypre

 

L’usage d’huile de cannabis pour les soins palliatifs des cancéreux condamnés fut
autorisé par le ministère de la santé chypriote. La Chypre autorise également les dérivés
industriels du chanvre à condition unique qu’ils contiennent moins de 0.2% de THC.

 Croatie

 

Le cannabis médical est légal en Croatie depuis 2015. Peuvent s’en procurer à travers
une ordonnance de leur médecin seuls les patients atteints d’un cancer, du VIH, de
sclérose en plaques, ou d’épilepsie. C’est l’entreprise Canadienne Tilray qui fournit les
Croates en cannabis médical.

 Espagne

 

En Espagne les traitements au cannabis sont encore interdits. Cependant la tolérance
relative du cannabis divise les autorités. Depuis 2013 le Sativex est autorisé en
Catalogne pour les patients atteint de cancer. Au début 2017, le porte-parole du parti
politique PP, Eduardo Van den Eyde, a demandé un débat national sur la légalisation du
cannabis médicinal. Il déclare lui-même l’utiliser pour l’aider à combattre son cancer.

 Allemagne

 

L’Allemagne a légalisé l’usage thérapeutique du cannabis en janvier 2017, donnant le
droit aux pharmacies de fournir les patients en extrait de cannabis ou en feuilles
séchées et certains patients ont l’autorisation de commander des dérivés synthétiques
(dronabinol) depuis l’étranger. En générale les frais déboursés sont couverts par les
assurances. Malgré la légalisation, les patients peinent à s’approvisionner car la culture,
elle, y est strictement interdite.

 Grèce

 

Une vingtaine de députés ont déposés un projet de loi pour sa légalisation en juillet
2016, pour finalement légaliser l’usa ge médical du cannabis en juillet 2017.

 Italie

 

L’usage thérapeutique du cannabis fut légalisé en 2007 par l’Italie. Le pays importait du
cannabis médical hollandais puis a décidé de produire soi-même ses plants. Les
patients atteints de sclérose en plaques, douleurs chroniques, glaucome, anorexie, du
VIH, de cancer et de nausée pourront en acheter sous ordonnance.

 Suède

 

Le Sativex est l’unique médicament à base de cannabinoïdes disponible sur le marché
suédois. Un médecin généraliste doit demander une ordonnance spéciale auprès de
l’agence du médicament.

 République Tchèque

 

Le cannabis médical est légal en Tchéquie. Le pays se fournissait depuis 2013 aux
Pays-Bas et souhaitait mettre en place sa production locale de cannabis pour faire
baisser les coûts.

 Roumanie

 

La Roumanie a légalisé le cannabis médical depuis 2013. Cependant, aucun traitement
n’est disponible pour le patient. Le porte-parole de l’agence nationale des médicaments
déclare notamment : « Juridiquement tout est prêt, mais aucune entreprise n’a fait de
demande pour commercialiser du cannabis médical ».

 Slovénie

 

Le cannabis est officiellement passé de la classe I à la classe II (substances ayant un
intérêt médical) et son usage n’est donc plus limité aux cas exceptionnels.

 Pologne

 

La Pologne a légalisé le cannabis médical depuis juin 2017.

 Les pays Baltes

 

La Lituanie et la Lettonie n’autorisent pas le cannabis thérapeutique. L’Estonie a légalisé
la consommation médicale depuis 2005 mais celle-ci est strictement réglementée.

 Pays-Bas

 

Depuis 2002, les Pays bas fournissent l’Europe en cannabis thérapeutique. Seule
l’entreprise Bedrocan possède les droits pour produire et distribuer du cannabis médical.
Sous ordonnance, les patients atteints de la sclérose en plaques, de douleurs
chronique, de nausées dues aux effets de chimiothérapie ou de radiothérapie, glaucome
résistant ou du syndrome de la Tourette.

 Royaume-Uni

 

Les britanniques n’autorisent que les dérivés non-psychoactifs de la plante. Le
cannabidiol (CBD) vient d’être reconnu comme un médicament à part entière.

 Malte

 

Le gouvernement autorise la distribution de cannabis à des fins médicales sous
ordonnance. Les médicaments Bedrocan sont désormais accessibles pour les patients.
Cependant, ceux-ci devront consulter deux médecins différents pour valider leur
demande.

 Luxembourg

 

Le Luxembourg a légalisé le cannabis médical le 28 juin 2018, sous la forme d’huiles, de
gélules et de pilules. La possession de cannabis y est cependant toujours illégale.

 Irlande

 

L’Irlande a légalisé l’usage médical du cannabis. Cependant aucune information n’a filtré
sur les futures conditions d’accès pour les patients. Pour le moment, le débat porte sur
la gratuité ou le remboursement du cannabis médical, tout comme les pathologies
éligibles au traitement au cannabis thérapeutique.

 Danemark

 

Le Danemark ouvre peu à peu ses portes au cannabis thérapeutique. Durant 4 ans, le
pays va multiplier les essais cliniques. Un premier test sur l’épilepsie est mené en ce
moment dans un hôpital spécialisé.

 Belgique

 

La Belgique a légalisé le cannabis médical en 2001, pourtant aucun patient n’a pu s’en
procurer en pharmacies. Le Sativex est autorisé mais pour des pathologies comme
l’épilepsie ou le glaucome. Pour des fleurs séchées, les patients doivent se tourner vers
le voisin hollandais ou les quelques cannabis socials clubs du pays.

 Autriche

 

Depuis juillet 2008, l’usage médical du cannabis est légal mais sa culture est
exclusivement réservée à une agence gouvernementale sous l’égide du ministère de la
Santé.

 Bulgarie

 

Un projet de loi proposant la légalisation du cannabis a été rejetée par le parlement en
mai 2016. Depuis le pays est au point mort à ce niveau.

 Hongrie

 

Si en Hongrie, la médication à base de fleurs séchées est interdite, les traitements aux
Sativex et Dronabinol eux, sont autorisés.

 Slovaquie

 

Aucune réglementation autour du cannabis médical en Slovaquie. La possession de
plus de trois joints peut conduire en prison.

 Portugal

 

Les Portugais peuvent consommer n’importe quelle drogue tant qu’ils le font dans un
espace privé. Malgré cette dépénalisation, les citoyens n’ont pas accès aux traitements
cannabiques. Actuellement, des députés des divers partis de Gauche travaillent sur un
projet de loi de légalisation du cannabis médical.

<– retour