5 choses que vous ignorez certainement sur le chanvre et ses bienfaits

Beaucoup associent le chanvre au cannabis. Une confusion qui fait du tort à cette
culture tout à fait légale qui n’a qu’une faible teneur en THC (tétrahydrocannabinol),
l’élément psychotrope de la marijuana. Offrant diverses utilisations, le chanvre est
une plante aux avantages méconnus. De ses graines comestibles à ses fibres qui
entrent dans la composition de nombreux matériaux, tous les éléments du chanvre,
ou presque, ont une utilité.
Très cultivé au XIX ème siècle, le chanvre avait presque totalement disparu du
paysage agricole européen dans les années 60. Écologique et multi-usage, cette
plante millénaire regagne peu à peu ces lettres de noblesses. Depuis les années
2000, la France compte entre 9 000 et 14 000 hectares de surface dédiée à la
culture, contre 5 000 pour le reste de l’Europe.

Le chanvre permet une culture propre et rentable

Longtemps délaissée, la culture du chanvre séduit à nouveau les agriculteurs, en
partie présente de nombreux avantages écologiques. En effet le chanvre est une
plante particulièrement résistante et sujette aux maladies et dont la croissance
rapide est peu demandeuse en énergie. Facilement cultivable sans OGM ni
pesticides, le chanvre offre une culture avantageuse du point de vue écologique,
d’autant qu’elle nécessite très peu d’entretien et quasiment pas d’irrigation. Avec un
cycle de vie de quatre à cinq mois le chanvre permet une culture rapide et, de fait,
un rendement intéressant.
Mais ce n’est pas là le seul avantage de la culture du chanvre. Celle-ci s’avère idéale
pour préparer la terre à accueillir d’autres plantations. Haute jusqu’à 5 mètres, la
plante étouffe les mauvaises herbes, laissant le sol propre. Plus encore, ses racines
ramifiées qui évoluent en profondeur permettent un sol meuble, donc facile à
travailler pour l’agriculteur.

Les graines et l’huile sont excellentes pour les artères

Consommé sous forme de graines ou d’huile, le chanvre présente de nombreux
bienfaits nutritionnels. Ses graines, aussi appelées chènevis, sont source de
protéines, minéraux, vitamines et fibres, mais présentent surtout une teneur
équilibrée en oméga 3 et 6. Or, la plupart des huiles, trop riches en oméga 6, sont
susceptibles d’encourager les troubles cardiovasculaires et inflammatoires.
L’équilibre de ces acides gras dans l’huile et les graines chanvre au contraire est
idéal pour la santé des artères et pour faire baisser le niveau de cholestérol dans le
sang. L’huile de chanvre, en plus d’être particulièrement riche en nutriments, est
parmi les huiles qui comptent le moins de graisses saturées.

L’huile, idéale pour hydrater et réparer la peau

Outre son utilisation alimentaire, l’huile de chanvre fait des merveilles en
cosmétiques grâce à ses propriétés hydratantes, ce qui en fait un allié précieux
contre le dessèchement de la peau. En 2005, des chercheurs s’étaient penchés sur
l’efficacité de l’huile de chanvre dans le traitement de l’eczéma, affichant des
résultats prometteurs. Ainsi, on peut l’utiliser pour traiter naturellement herpès,
psoriasis ou boutons de fièvre. En cosmétique, l’huile de chanvre reste méconnue
malgré ses vertus nourrissantes, raffermissantes et régénérantes. Elle est donc
idéale en soin anti-âge, pour booster la micro circulation ou pour lutter contre les
petites rougeurs.

On l’utilise pour soigner les brûlures

L’huile de chanvre s’avère également efficace pour apaiser la sensation
d’échauffement liée aux coups de soleil ou aux brûlures légères. Ainsi, les médecins
du CHU de Limoges se sont intéressés à ses propriétés protectrices et relipitandes,
utilisant l’huile de chanvre contre les brûlures liées à la radiothérapie. Chez ces
messieurs, elle s’utilise après rasage, pour calmer les irritations.

Le chanvre est un matériau multi-usage

La tige du chanvre, aussi appelée chènevotte, est constituée de fibres extrêmement
résistantes qui servent notamment à fabriquer du papier, de la toile ou des
matériaux de construction. Le recours aux fibres de chanvre n’est pas nouveau. Déjà
8000 ans avant Jésus Christ, les Chinois utilisaient les tiges pour confectionner des
textiles ou du papier. En France, à partir de Charlemagne, le chanvre est plébiscité
notamment pour la fabrication du linge, des cordages et des voiles de bateaux.
Aujourd’hui, il entre dans la composition de pièces plastiques permettant de
diminuer le recours aux matières fossiles. Les tiges sont également converties en
matériaux d’isolation, laine de chanvre ou béton, un mélange de tige et de chaux.
À tout point de vue, le chanvre semble être une plante miracle qui gagnerait à être
plus connue et utilisée. Produit en France, où il améliore la qualité des sols, le
chanvre a sa place en cuisine et dans la salle de bain aussi bien que dans les murs
de la maison.

<– retour